« Une des premières réformes, nous dit Gérard Gautier, présentée depuis…1989, - que tous les partis rejettent- est de remettre en cause le « déni de Démocratie » opposé aux Citoyens par la loi de 2014 qui ne reconnaît pas « valeur juridique de suffrage exprimé au vote blanc. » Ce qui va à l’encontre de ce que souhaitent 85% des Français. (sondage IFOP septembre 2014) L’association a prouvé, chiffres à l’appui, que l’espoir de voir le vote blanc reconnu comme ayant valeur de suffrage exprimé, était un rempart à l’abstention et à la montée des votes extrémistes, xénophobes et racistes. Ce dernier ne valant pas plus, aujourd’hui, qu’une abstention il faut savoir-en toute logique-en tirer les conséquences... »

Reprenons le texte de la lettre de Gérard Gautier...

Michel Peyret


Par Gérard GAUTIER président du mouvement " BLANC C’EST EXPRIME ! "

mardi 4 octobre 2016
publié par Marc Lacreuse

DEMOCRATIE

LETTRE OUVERTE AUX CANDIDATS A LA CANDIDATURE DE LA PRESIDENCE

DE LA REPUBLIQUE

INSOUMISSION CITOYENNE

par Gérard Gautier

------------------

Monsieur le candidat à la candidature,

Je ne me sens pas concerné par la campagne à laquelle vous participez, autrement qu’en qualité de Citoyen observateur depuis plus de 50 ans, de la vie politique en France et responsable d’un association citoyenne « non partisane » qui a pour objectif, grâce aux réformes, présentées en permanence aux responsables, de restaurer la Démocratie en France.

Celle-ci ayant été confisquée aux électeurs, qui ne peuvent voter que par défaut, par les partis dont celui auquel vous appartenez.

Je l’ai écrit et le répète, je ne dis pas concernant les élus, « tous pourris » mais…TOUS COMPLICES !

Cela de quelque bord ils soient.

Aussi concernant la présidentielle, dans un premier temps, l’association Blanc C’est Exprimé travaille sur sa ligne de conduite en partant du constat ci-dessous :

« Aujourd’hui, alors que se révèlent les ambitions présidentielles, quel que soit l’Homme providentiel ou la Femme providentielle - même en dehors du personnel politique - qui serait paré de toutes les vertus démocratiques et morales, des compétences nécessaires et indispensables, l’on peut affirmer que Il ou Elle ne serait pas en capacité de faire bouger « les lignes »...et de faire renaître la confiance si les réformes institutionnelles indispensables présentées, depuis 1989, par l’association Blanc c’est exprimées ne sont pas votées. »

Une des premières réformes, présentée depuis…1989, - que tous les partis rejettent- est de remettre en cause le « déni de Démocratie » opposé aux Citoyens par la loi de 2014 qui ne reconnaît pas « valeur juridique de suffrage exprimé au vote blanc. » Ce qui va à l’encontre de ce que souhaitent 85% des Français. (sondage IFOP septembre 2014)

L’association a prouvé, chiffres à l’appui, que l’espoir de voir le vote blanc reconnu comme ayant valeur de suffrage exprimé, était un rempart à l’abstention et à la montée des votes extrémistes, xénophobes et racistes.

Ce dernier ne valant pas plus, aujourd’hui, qu’une abstention il faut savoir-en toute logique-en tirer les conséquences.

Demain malheureusement, comme Victor Hugo, qui a écrit ce magnifique poème à la suite de l’incendie de la bibliothèque des Tuileries lors de la Commune de Paris en 1871, je pourrai, modestement, poser la question :… « À qui la faute ? »

Je connais la réponse.

Les politiciens, EUX, savent lire ! Aucune excuse… À chacun ses responsabilités.

Gérard GAUTIER Saint-Brieuc septembre 2016

Ancien Conseiller Régional de Bretagne Président Mouvement « BLANC C’EST EXPRIME » 18 rue de Penthièvre 22000 Saint-Brieuc Téléphone : 02.96.33.50.34

SITE : www.blanccestexprime.fr COURRIEL : blanccestexprime@wanadoo.fr

 

Ce site fonctionne grâce SPIP, un CMS gratuit sous licence GPL
Squelette réalisé à partir de Sarka-SPIP 1.1.2-c16 de Sylvain Bellégo