31 mars 2016

Jacques Bidet, quand " communisme " apparaît comme le mot juste...

« On a pu longtemps penser, évoque Jacques Bidet que la stigmatisation était telle que le nom de « communisme », abandonné par le grand nombre de ceux qui s’en réclamaient, ne reviendrait plus. Pour que sa cote remonte quelque peu, du moins dans le périmètre académique, il aura fallu que celle du « socialisme » redescende au plus bas. Celui-ci avait pour contexte l’État-nation, dont il avait fait l’État social (national), fruit d’un compromis de classe, d’un rapprochement entre la « classe... [Lire la suite]
31 mars 2016

Michel Lasserre, qu'est-ce donc que le capitalisme ?

"Depuis ses origines, le capitalisme entretient un rapport intime avec les crises économiques. Pour les libéraux, ces crises sont la faute des contraintes imposées par les gouvernements, des taxations, des charges, des législations, etc. et pour éviter les crises, pour permettre le plein emploi, pour que le capitalisme puisse assurer la prospérité générale : il faut libéraliser totalement. Pour les keynésiens, c'est un excès de libéralisme qui est la cause des crises. Et c'est alors les gouvernements qui doivent "réguler", en... [Lire la suite]
31 mars 2016

Bolivar Echeverria, Amérique latine et capitalisme, un panorama de néo-barbarie

« Le panorama de la vie sociale et des institutions, nous dit Bolivar Echeverria, qui se déploie sous nos yeux après 25 ans de néolibéralisme – avec lesquels nous voudrions voir se fermer le cycle historique des républiques oligarchiques d’Amérique latine – est un panorama de néo-barbarie et de dévastation institutionnelle. La voracité désespérée avec laquelle les classes oligarchiques de notre continent ont essayé de compenser leur incompétence en tant que classes capitalistes les a amenées à exiger des institutions... [Lire la suite]