26 mars 2016

La "démocratie représentative", les injonctions du capital !

« Mais, aujourd’hui, indique le texte, le caractère non démocratique - en fait, antidémocratique - du système de pouvoir dans les pays développés tient à des causes infiniment plus profondes que le vice des institutions. C’est que le fonctionnement de la démocratie représentative se trouve radicalement faussé : le président et plus généralement les élus du pouvoir central agissent moins que jamais en tant que mandataires de leurs électeurs mais en tant que fondés de pouvoir du capital (les grosses sociétés, les banques et leurs... [Lire la suite]
26 mars 2016

Michel Collon, Bruxelles et attentats, les causes profondes du terrorisme

« Vous croyez vraiment, interroge Michel Collon, que la surveillance et la répression empêcheront de nouveaux attentats ? Certains, oui, mais pas tous, c’est impossible. Pour cela il faut changer de politique. Votre politique. Einstein disait « On ne résout pas un problème avec les modes de pensée qui l’ont engendré ». En effet, on n’empêchera pas le terrorisme tant qu’on n’aura pas débattu sur ses causes profondes. Afin de mettre en place une vraie prévention. Monsieur le premier ministre Charles Michel, je ne... [Lire la suite]
26 mars 2016

Daniel Vanhove, Attentats ? Incompétence ? Ou actes délibérés ?

« N’est-il pas temps d’interroger, questionne Daniel Vanhove, ceux qui ont eu l’idée d’aller faire la guerre en Afghanistan, en Irak, en Libye, en Syrie, au Mali, … de savoir ce que nous avaient fait ces pays et leurs populations pour s’arroger le droit d’aller les bombarder au point de les dévaster complètement au vu de ce qu’il en reste ? N’est-il pas temps d’interroger ceux qui ont eu l’idée de dérouler le tapis rouge sous les pieds des dictateurs avant de leur vendre notre technologie mortifère dont aucun de nos... [Lire la suite]
26 mars 2016

L'Etat islamique et le pétrole...!

« Dans cette situation de guerre, nous dit le texte, où les réseaux de contrebande sont implantés de longue date, les frontières troubles, et où le Kurdistan irakien vend du pétrole sans l’aval de Bagdad, il est extrêmement difficile de tracer le pétrole dans la région. Là encore, la frontière turque est montrée du doigt. « Les institutions financières feraient bien d’examiner précisément les transactions qui impliquent des entreprises turques ou des individus liés au secteur pétrolier en Turquie », conseille l’agence... [Lire la suite]