23 mars 2016

Jean Zin, Marx, valeur et temps de travail social

« Bien que, indique le texte, sous sa forme de travail salarié, le travail soit décisif pour tout le processus et le mode spécifique de la production, ce n'est pas le travail salarié qui détermine la valeur. Dans la détermination de la valeur, il s agit uniquement du temps de travail social, de la quantité totale de travail dont la société peut disposer et dont l'absorption relative par les différents produits en fixe, pour ainsi dire, le poids social respectif. Toutefois, la forme dans laquelle le temps de travail social... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 16:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
23 mars 2016

L'Europe de l'exploitation et de la domination des bourgeoisies

« Ce traité (de Lisbonne), indique le texte, a fait rentrer par la fenêtre la Constitution qui avait été mise à la porte car rejetée par référendum en France et aux Pays-Bas. A peine modifié, le premier article proclame que l'Union européenne «s'inspire des héritages culturels, religieux et humanistes de l'Europe, à partir desquels se sont développées les valeurs universelles que constituent les droits inviolables et inaliénables de la personne humaine, ainsi que la liberté, la démocratie, l'égalité et l'Etat de droit ».La... [Lire la suite]
23 mars 2016

Alain Accardo, Présidentielle ! Qu'attendre d'un "phénix" ?

« Supposons en effet, indique Alain Accardo, que vous mettiez la main sur l’oiseau rare que vous cherchez désespérément, que se passera-t-il une fois qu’il aura été hissé sur le pavois ? De deux choses l’une : Ou bien vous êtes capables de vous organiser en une démocratie véritable, à tous les niveaux, dans tous les domaines, et vous découvrirez très vite qu’une vraie démocratie, à l’opposé des caricatures historiquement et toujours existantes, n’a besoin ni de grands ni de petits chefs mais qu’elle a besoin de citoyens... [Lire la suite]
23 mars 2016

Camille Loty Malebranche, Etats-Unis, Trump, les gesticulations électoralistes

« Toujours est-il, considère Camille Loty Malebranche, que gesticulations électoralistes et singeries de candidats ponctuent les rassemblements loufoques et populaciers des primaires étasuniennes. Les électeurs auront le choix de l’absurde dans la redondance de l’insipide pimenté par des personnages qui jouent les extrémistes et modérés. Celui-ci un peu bien comme il faut, celui-là par trop osé, scandalise les faux pudibonds politiques vu la langue de bois convenue, propre à l’ordre de la « démocratie » coutumière telle... [Lire la suite]