« Bien que, indique le texte, sous sa forme de travail salarié, le travail soit décisif pour tout le processus et le mode spécifique de la production, ce n'est pas le travail salarié qui détermine la valeur. Dans la détermination de la valeur, il s agit uniquement du temps de travail social, de la quantité totale de travail dont la société peut disposer et dont l'absorption relative par les différents produits en fixe, pour ainsi dire, le poids social respectif. Toutefois, la forme dans laquelle le temps de travail social agit sur la détermination de la valeur des marchandises est intimement liée à la forme du travail en tant que travail salarié et à la forme correspondante des moyens de production en tant que capital; à la vérité, c'est uniquement à partir de cette base que la production marchande devient la forme générale de la production, etc... »

Prenons bien note : « la condition d'existence du capital, c'est le salariat » . Cela conditionne bien des choses...

Michel Peyret


 

Marx et le salariat, Jean Zin

La condition essentielle de l'existence et de la domination de la classe bourgeoise est l'accumulation de la richesse entre les mains des particuliers, la formation et l'accroissement du capital ; la condition d'existence du capital, c'est le salariat. Le salariat repose exclusivement sur la concurrence des ouvriers entre eux.

Manifeste 35

L'existence d'une classe qui ne possède rien en dehors de sa capacité de travail est une condition nécessaire du capital.

Travail salarié et capital, 214

 On dit bien que le capital et le salariat ont les mêmes intérêts, mais cela n'a qu'un sens: le capital et le salariat sont les deux termes d'un seul et même rapport.

Travail salarié et capital, 215

Le mode de production capitaliste se distingue fondamentalement par deux traits caractéristiques.

1° Ses produits sont des marchandises. Mais ce qui le distingue des autres modes de production, ce n’est pas le fait de produire aussi des marchandises ; ce qui constitue le caractère dominant et déterminant de ses produits, c'est le fait d'être avant tout des marchandises. Cela implique en premier lieu que le travailleur lui-même se présente uniquement comme vendeur de marchandises, donc comme travailleur salarié libre, de sorte que le travail apparaît essentiellement comme travail salarié. Il n'est pas besoin de démontrer une fois de plus que le rapport entre capital et travail salarié détermine le caractère tout entier du mode de production. Quant aux agents principaux de ce mode de production, le capitaliste et le salarié, ils sont de simples incarnations, des personnifications du capital et du travail salarié; des caractères sociaux déterminés que le processus social de production imprime aux individus; des produits de ces rapports sociaux de la production.

Le caractère, 1°, du produit en tant que marchandise et, 2°, de la marchandise en tant que produit du capital, implique déjà l'ensemble des rapports de circulation, c'est-à-dire un processus social déterminé que les produits doivent subir et au cours duquel ils adoptent des caractères sociaux déterminés; il implique également des rapports particuliers des agents de production dont dépendent la mise en valeur de leur produit et sa reconversion en moyens de subsistance ou en moyens de production. Même en dehors de cela, c'est de ces deux caractères du produit en tant que marchandise ou de la marchandise en tant que produit capitaliste que découlent toute la détermination de la valeur et la régulation de l'ensemble de la production par la valeur. Dans cette forme très spécifique de la valeur, le travail fonctionne uniquement comme travail social : sa répartition, l'intégration réciproque et l'échange de ses produits, la subordination au mécanisme social, tout cela est abandonné aux agissements aléatoires des capitalistes individuels dont les actes s'annulent mutuellement. Comme ils s'affrontent uniquement en tant que propriétaires de marchandises, chacun cherchant à vendre le plus cher possible (et n'obéissant apparemment, dans l'organisation de la production, qu'à son bon plaisir), la loi interne s'impose uniquement à travers leur concurrence et les pressions qu'ils exercent les uns sur les autres, de sorte que les écarts se compensent mutuellement. La loi de la valeur agit ici uniquement comme loi immanente et, vis-à-vis des divers agents, comme loi naturelle aveugle, réalisant l'équilibre social de la production au milieu des fluctuations accidentelles de celle-ci.

En outre, il est de la nature de la marchandise et, plus encore, de la marchandise en tant que produit du capital que les caractères sociaux de la production se fixent dans des choses et que ses fondements matériels s'incarnent dans des personnes: voilà ce qui caractérise le système de production capitaliste.

2° Ce qui distingue tout particulièrement l'économie capitaliste, c'est que la production de la plus-value est son but immédiat et son mobile déterminant. Le capital produit essentiellement du capital, et il ne le fait que dans la mesure où il produit de la plus-value. Dans l'analyse de la plus-value relative, puis de la transformation de la plus-value en profit, nous avons vu comment, sur cette base, se constitue un mode de production particulier à l'ère capitaliste, une forme particulière du développement de la productivité sociale du travail; mais ces forces productives se dressent face au travailleur comme des puissances autonomes du capital et s'opposent directement à son développement individuel. La production en vue de la valeur et de la plus-value implique, comme nous l'a montré l'analyse antérieure, la tendance, toujours opérante, à réduire au-dessous de la moyenne sociale existante le temps de travail nécessaire à la production d'une marchandise, c'est-à-dire sa valeur. La tendance à réduire le coût de production à son minimum devient le levier le plus puissant de l'accroissement de la productivité sociale du travail; mais ce processus prend ici l'apparence d'un accroissement constant de la productivité du capital.

L'autorité que le capitaliste assume en tant que personnification du capital dans le processus direct de la production, la fonction sociale qu'il exerce comme directeur et maître de la production, diffèrent essentiellement de l'autorité fondée sur le système esclavagiste, féodal, etc.

Sur la base de la production capitaliste, la masse des producteurs directs affronte le caractère social de leur production sous forme d'une sévère autorité dirigeante et d'un mécanisme social complètement organisé et hiérarchisé du processus de travail; mais cette autorité n'appartient à ses détenteurs qu'en tant qu'ils personnifient les conditions du travail vis-à-vis du travail, et non, comme dans les anciens modes de production, en tant qu'ils agissent comme maîtres politiques ou théocratiques. En revanche, il règne parmi les détenteurs de cette autorité, les capitalistes eux-mêmes, qui ne s'affrontent qu'en tant que propriétaires de marchandises, l'anarchie la plus complète, au sein de laquelle la cohésion sociale de la production s'affirme uniquement comme une loi naturelle toute-puissante vis-à-vis de l'arbitraire individuel.

C'est seulement parce que le travail s'est fixé sous la forme du travail salarié et les moyens de production sous la forme du capital - donc uniquement à cause de ce caractère social spécifique des deux facteurs essentiels de la production - qu'une partie de la valeur (et du produit) se présente comme plus-value et cette plus-value comme profit (et rente) : c'est le gain du capitaliste, et c'est à lui qu'appartient cette richesse additionnelle disponible. Mais c'est seulement parce que cette plus-value se présente comme profit du capitaliste que les moyens de production additionnels qui sont destinés au développement de la reproduction et constituent une partie du profit apparaissent comme du capital additionnel nouveau, et que l'extension du processus de reproduction se présente comme processus d'accumulation capitaliste tout court.

Bien que, sous sa forme de travail salarié, le travail soit décisif pour tout le processus et le mode spécifique de la production, ce n'est pas le travail salarié qui détermine la valeur. Dans la détermination de la valeur, il s agit uniquement du temps de travail social, de la quantité totale de travail dont la société peut disposer et dont l'absorption relative par les différents produits en fixe, pour ainsi dire, le poids social respectif. Toutefois, la forme dans laquelle le temps de travail social agit sur la détermination de la valeur des marchandises est intimement liée à la forme du travail en tant que travail salarié et à la forme correspondante des moyens de production en tant que capital; à la vérité, c'est uniquement à partir de cette base que la production marchande devient la forme générale de la production, etc.

Considérons d'ailleurs les rapports dits "de distribution". Le salaire et le profit supposent l'un le travail salarié, l'autre le capital. Ces formes de distribution supposent donc des conditions de production ayant des caractères sociaux déterminés, et des relations sociales déterminées entre les agents de production. En bref, le système spécifique de distribution n'est que l'expression du système de production historiquement déterminé.

Capital III, Pl 1477-1481

  
Enfin parmi les remarques faites sur le salaire par des économistes philanthropes il faut encore citer une opinion. Entre autres économistes, Rossi a notamment expliqué ce qui suit : 

- Le fabricant n'escompte à l'ouvrier sa part de produit que parce que celui-ci ne peut en attendre la vente. Si l'ouvrier pouvait se subvenir jusqu'à la vente du produit, il pourrait ensuite faire valoir sa part en tant qu'associé, tout comme les choses se passent entre le capitaliste à proprement parler et le capitaliste industriel. Le fait que la part de l'ouvrier ait donc justement la forme du salaire est un hasard, c'est le résultat d'une spéculation, d'un acte spécial qui joue à côté du processus de production et qui ne forme pas nécessairement un élément constitutif de celui-ci. Le salaire n'est qu'une forme accidentelle de notre état social. il n'appartient pas nécessairement au capital. Il n'est pas un fait indispensable à la production. Il peut disparaître dans une autre organisation de la société.

- Toute cette astuce aboutit à ceci : si les ouvriers possédaient assez de travail accumulé (c'est-à-dire assez de capital) pour ne pas être obligés de vivre directement de la vente de leur travail, la forme du salaire disparaîtrait. C'est-à-dire si tous les ouvriers étaient en même temps des capitalistes, ce qui revient donc à supposer et à maintenir le capital sans son opposé, le travail salarié, sans lequel il ne peut exister.

- Cependant, cela est un aveu et nous devons le retenir. Le salaire n'est pas une forme accidentelle de la production bourgeoise, mais toute la production bourgeoise est une forme historique temporaire de la production. Tous les rapports, capital aussi bien que salaire, rente foncière, etc., sont temporaires et peuvent être supprimés à un certain point de l'évolution.

[...]

Avant de conclure, il faut encore attirer l'attention sur le côté positif du salariat.

a) Lorsqu'on dit côté positif du salariat, on dit : côté positif du capital, de la grande industrie, de la libre concurrence, du marché mondial, et je n'ai pas besoin de vous expliquer que sans ces rapports de production, ni les moyens de production, ni les ressources matérielles pour la libération du prolétariat et la création d'une nouvelle société n'auraient été créés, ni le prolétariat n'aurait entrepris lui-même son union et son développement qui le rendront vraiment capable de révolutionner l'ancienne société ainsi que lui-même. Compensation du salaire.

b) Prenons nous-mêmes le salaire dans ce qu'il a de plus condamnable, à savoir que mon activité devient une marchandise, que je suis entièrement à vendre
 

Premièrement tout ce qu'il y avait de patriarcal se trouve supprimé du fait que le trafic sordide, l'achat et la vente restent les seules relations, les rapports d'argent les seuls rapports entre employeur et ouvrier.

Deuxièmement l'auréole disparaît en général de tous les rapports de la vieille société puisqu'ils sont réduits à de purs rapports d'argent.

De même, tout ce qu'on appelle les travaux supérieurs, intellectuels, artistiques, etc., ont été convertis en articles de commerce et ont par conséquent perdu leur ancien prestige. Quel grand progrès ce fut que tout le régiment des curés, médecins, juristes, etc., c'est-à-dire la religion, la jurisprudence, etc., n'aient plus été acheminés que suivant leur valeur commerciale!

(Troisièmement. Le travail étant devenu une marchandise et étant soumis à la libre concurrence, on chercha à le produire le moins cher possible, c'est-à-dire avec des frais de production aussi bas que possible. De ce fait tout travail physique est devenu infiniment facile et simple pour une organisation robuste de la société - à généraliser.)

Troisièmement. Du fait que, grâce au caractère de vénalité générale, les ouvriers ont constaté que tout pouvait être séparé, détaché d'eux, ils se sont libérés de leur subordination à un rapport déterminé. Avantage que l'ouvrier puisse utiliser son argent comme il veut, aussi bien vis à vis des prestations en nature que vis à vis des manières de vivre purement prescrites par la classe (féodale).

Le livre du salaire 1847