20 mars 2016

Fernand Braudel, capitalisme et économie de marché

« Lorsqu'on observe le capitalisme d'aujourd'hui à la lumière du capitalisme d'hier, il a incontestablement changé d'échelle, mais sans doute pas de nature : -Il reste plus que jamais tourné vers l'échange international ; -Il s'appuie toujours sur les monopoles de fait ou de droit ; -Enfin, contrairement à l'idée générale, le capitalisme n'occupe toujours pas tout l'espace social, même dans les pays industrialisés. La tripartition vie matérielle - économie de marché - économie capitaliste reste... [Lire la suite]
20 mars 2016

Qu'est-ce qui fait monter l'extrème-droite ?

« Je sais bien, mais le lien est facile à faire : à force de s’en remettre, par les urnes, aux uns et aux autres, de gauche ou de droite, et à être perpétuellement déçus, la menace de se dresser les uns contre les autres est de plus en plus présente. On cherche des explications à l’échec, des boucs émissaires ! Cela soulage peut-être, mais il reste une amertume ; c’est ça qui fait monter l’extrême droite : l’espoir que ça change indéfiniment déçu. Je te dis qu’il faut prendre le mal à la racine, repenser le système de la... [Lire la suite]
20 mars 2016

Camille Loty Malebranche, les abominations du capitalisme

« Le capitalisme, dans son essence d’accumulation effrénée, est toxique et abominable. Le nier, au nom de l’échec du soviétisme, est de la mauvaise foi intellectuelle, de la servilité pragmatique. L’une des abominations de ce système, c’est de toujours considérer le bien, la ressource matérielle, plus que la vie, plus que l’homme. En effet, toutes les horreurs guerrières, tout le bellicisme agresseur, les plus grandes et les plus terribles conflagrations avec leurs hécatombes génocidaires, sont intercapitalistes ou simplement... [Lire la suite]