17 mars 2016

FSM 2016 - Il faut reprendre l'initiative et réagir ensemble !

« Depuis quinze ans, nous dit l'Appel, les Forums sociaux mondiaux mobilisent des mouvements sociaux, des associations, des citoyennes et des citoyens pour affirmer qu’un autre monde est non seulement possible, mais nécessaire et urgent. Des centaines de milliers de personnes ont déjà défini et mis en pratique des alternatives concrètes pour traiter de problèmes qui affectent la vie des populations. En ce sens, il est important d´accroître l’impact politique des FSM sur nos convergences et nos luttes. L’objectif de ce... [Lire la suite]
17 mars 2016

Maximilien Rubel, l'action spontanée des ouvriers, facteur décisif

« Il y a donc, considère Maximilien Rubel, dans le devenir de la classe pour «elle-même», ce double mouvement de l’auto-constitution dans lequel l’action spontanée des ouvriers est tenue pour le facteur décisif : « De tous les instruments de production, le plus grand pouvoir productif, c’est la classe révolutionnaire elle-même. » Et voici qui souligne le caractère évolutif du mouvement ouvrier : « L’organisation des éléments révolutionnaires comme classe suppose l’existence de toutes les forces productives qui pouvaient... [Lire la suite]
17 mars 2016

Maximilien Rubel, Marx, le premier théoricien de l'anarchisme

« Mais, nous dit Maximilien Rubel, il suffit de lire son œuvre pour comprendre que, loin de refuser de « penser le politique », il a mis le « politique » au centre de ses préoccupations. Si bien que son Économie est restée inachevée, qu'il n'a pu que péniblement mettre la dernière main à l'unique livre du Capital, alors que l'ensemble de ses écrits historico-politiques, en fait, sa critique du politique, apparaît comme un ensemble relativement achevé. Elle s'impose aujourd'hui à notre réflexion avec plus de... [Lire la suite]
17 mars 2016

Jacques Kmieciak, France-Pologne, après la Libération, le retour au pays...

« Dans les années qui suivent la Libération, indique Jacques Kmieciak, 62 000 Polonais de France auraient (re)gagné la mère-patrie, dont 6 000 mineurs du Nord-Pas-de-Calais (soit un mineur polonais sur six). Ils auront été les bâtisseurs de la Pologne populaire. Considérés dès leur arrivée comme des « rouges » par la frange la moins éclairée et la plus réactionnaire de l’opinion polonaise, les rapatriés n’auront de cesse de cultiver l’amour de la France, de sa langue, sa culture. En 2006, à Walbrzych, à la mine Thorez... [Lire la suite]