21 février 2016

Umberto Eco, entre Engels et Corto Maltese

« Nicolas Gary nous le présente en le citant :« Qui ne lit pas, à 70 ans, aura vécu une vie solitaire. Celui qui lit aura vécu 5000 ans. La lecture, c’est l’immortalité à rebours », répétait-il. Dans ses Confessions d’un jeune romancier, Umberto Eco nous rappelait que l’acte de lecture est un séjour dans le texte que seul le lecteur averti et engagé peut réussir. La créativité littéraire s’écrit aussi bien dans le travail de l’écrivain-créateur qui ouvre le champ de la signification que dans l’effort du lecteur à... [Lire la suite]
21 février 2016

Quentin Meillassoux, Alain Badiou et sa philosophie

« C’est pourquoi, écrit Quentin Meillassoux, les vérités sont éternelles et historiques, éternelles parce qu’historiques: elles insistent dans l’histoire, nouent des segments temporels par-delà les siècles, dépliant toujours plus profondément l’infinité de leurs conséquences potentielles, cela au travers de sujets captivés, séparés par des époques parfois extraordinairement lointaines, mais tous également transis par l’événementialité urgente qui illumine leur présent. Les vérités, parce qu’éternelles, renaissent, mais parce... [Lire la suite]
21 février 2016

Prof Michel Chossudovsky, Syrie, vers une escalade militaire des USA/OTAN ?

« Selon le scénario diabolique du Pentagone, les forces engagées sur le théâtre des opérations seront saoudiennes et syriennes, soutenues par les USA et l’Otan d’une part, et par la Russie et l’Iran d’autre part. Des rapports confirment que les terroristes commandités par les USA et l’Otan et soutenus par l’Arabie saoudite, le Qatar, la Turquie et d’autres ont été en grande partie vaincus. Vont-ils être remplacés par des forces armées conventionnelles saoudiennes et turques, avec le soutien de nouveaux membres des forces... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 04:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
21 février 2016

Lech Walesa, un complot avec les services spéciaux ?

« Des documents, nous dit l'article, retrouvés chez la veuve de l'ancien ministre de l'Intérieur communiste Czeslaw Kiszczak par l'Institut de la mémoire nationale (IPN) accusent Walesa d'avoir été agent de la SB (police politique) sous le pseudonyme "Bolek" entre 1970 et 1976. L'ancien président, chef historique du syndicat Solidarité qui avait déclenché la chute en 1989 du régime communiste en Pologne, et concouru à celle des autres régimes communistes d'Europe de l'Est puis de l'URSS, a fermement démenti, tout en reconnaissant... [Lire la suite]