« La France officielle, indique Pierre Barbancey, fait des guerres: Libye, Mali, Centrafrique, Irak... Toujours sous des prétextes humanitaires. Ce qui est un leurre. La guerre n'a jamais rien réglé, au contraire. La guerre ne peut pas toujours se regarder à la télévision. Si on accepte qu'elle ait lieu ailleurs, alors il faut s'attendre à ce qu'elle nous revienne dans la gueule un jour. C'est pour cela qu'il faut la paix. Une politique internationale de la France dédiée à la paix, pas une politique de gendarme, vendeuse d'armes et de captation des richesses d'autres pays. Le danger est grand de voir une partie de la France se tourner vers le Front national. Ce parti d'extrême-droite ne prône que la haine et le rejet de l'autre, qui tente de désigner comme bouc émissaire les musulmans... »

Pierre Barbancey est bien placé pour pouvoir dire les choses telles qu'elles sont...

Michel Peyret


Les bougies peuvent réconforter mais il faut surtout allumer les projecteurs

Canaille le Rouge nous a fait parvenir ce communiqué de Pierre Barbancey avec son commentaire. Pierre Barbancey est journaliste, grand reporter. Il se trouve actuellement en Irak et vient d'envoyer ce communiqué depuis son lieu d'activité. A lire et à donner en reflexion autour de soi.


Publié le : 16 novembre, 2015

Dohuk (Irak). 14 novembre 2015

Je suis actuellement en Irak. Ce pays qui a été démembré, ses communautés et ses confessions jetées les unes contre les autres, par une guerre voulue par les Etats-Unis en 2003. C'est sur ce terreau que s'est développé Daech, l'organisation de l'Etat islamique. Des terroristes soutenus et aidés par des pays comme le Qatar, la Turquie et l'Arabie saoudite. Trois pays aux liens privilégiés avec la France qui leur vend des armes. Il faut pleurer les morts d'hier à Paris. Mais il faut aussi avoir en tête que les populations du Moyen-Orient vivent ce cauchemar au quotidien depuis des années.

La France officielle fait des guerres: Libye, Mali, Centrafrique, Irak... Toujours sous des prétextes humanitaires. Ce qui est un leurre. La guerre n'a jamais rien réglé, au contraire. La guerre ne peut pas toujours se regarder à la télévision. Si on accepte qu'elle ait lieu ailleurs, alors il faut s'attendre à ce qu'elle nous revienne dans la gueule un jour.

C'est pour cela qu'il faut la paix. Une politique internationale de la France dédiée à la paix, pas une politique de gendarme, vendeuse d'armes et de captation des richesses d'autres pays. Le danger est grand de voir une partie de la France se tourner vers le Front national. Ce parti d'extrême-droite ne prône que la haine et le rejet de l'autre, qui tente de désigner comme bouc émissaire les musulmans. Des ingrédients pour que les drames comme celui que nous venons de connaître à Paris ne s'amplifient. En souvenir des morts du 13 novembre, déjouons le plan de tous ceux qui voudraient nous dresser les uns contre les autres. C'est un appel à l'intelligence humaine.

Commentaire de Canaille le Rouge

Quand Bashar el Assad interpelle le monde en disant "voila ce que nous subissons depuis 5 ans" dire que c'est la vérité ne vaut pas soutien à son régime, mais ne pas dire la vérité laisse tranquille les fauteurs de guerre. A mettre en corélation avec l'article de Roger publié ici http://canaille-le-rouge.over-blog.com Les blessures sont encore tellement à vif, les douleurs des familles des assassinés si présentes qu'il seraient indécents de se comporter à la manière de la droite et de son historique canal fasciste. Le temps de la reflexion s'engage. Viendra celui du débat. Il sera vif tant les responsables que Pierre Barbancey pointe depuis l'irak vont tout faire pour échapper à leur responsabilité. Canaille le Rouge ne se privera pas d'y intervenir. http://canaille-le-rouge.over-blog.com