14 octobre 2015

L'utopie de André Gorz, contre l'antihumanisme

« L’œuvre de Gorz, nous dit Hans-Léo Krämer, attire et fascine pour plusieurs raisons. J’en retiens cinq, sans les hiérarchiser, mais dont chacune permet d’entrer au cœur de ce qui fait l’originalité de la pensée de Gorz. En utilisant les mots même de Gorz, je dirai que la première raison est l’utopie d’une société libérée. Gorz ne refuse pas l’étiquette d’utopiste. Il l’interprète positivement dans la tradition d’Ernst Bloch ou de Paul Ricoeur. L’utopie « a pour fonction de nous donner, par rapport à l’état des choses... [Lire la suite]
14 octobre 2015

Daniel Bensaïd, Lénine et la lutte contre la bureaucratie

« Mais ce qui importe avant tout, indique Daniel Bensaïd, envers et contre les falsifications staliniennes, c’est la fidélité fondamentale de Trotski au dernier combat de Lénine. Quelle qu’en fût l’issue immédiate, ce combat était en effet nécessaire. Il dépendait de lui que l’espoir soulevé par la première révolution communiste ne se confonde pas avec sa caricature réactionnaire. Ce combat permettait que l’alternative historique reste ouverte pour l’avenir, que l’histoire en train de se faire avec la force de l’évidence... [Lire la suite]
14 octobre 2015

Philippe Aghion, le rejet des acquis du passé et l'acceptation de la stratégie du capital

« La leçon inaugurale de Philippe Aghion, intitulée « Les énigmes de la croissance », a donné lieu à de nombreux commentaires.  Dans un article fort critique, Le Monde écrit « Philippe Aghion, ou l’égoïsme de l’optimisme » et constate d'emblée que le nouveau professeur du Collège de France « a proposé une apologie de l’économie américaine à son auditoire ». A son tour, Les Echos vante « La belle leçon de croissance du professeur Philippe Aghion », soulignant le rejet dans le passé de l'esprit des « Trente Glorieuses » et... [Lire la suite]