03 octobre 2015

Cornelius Castoriadis, récuser la pseudo-démocratie

« Je dis « pseudo-démocratie », précise Cornelius Castoriadis, parce que j’ai toujours pensé que la démocratie dite représentative n’est pas une vraie démocratie. Jean-Jacques Rousseau le disait déjà : les Anglais croient qu’ils sont libres parce qu’ils élisent des représentants tous les cinq ans, mais ils sont libres un jour pendant cinq ans, le jour de l’élection, c’est tout. Non pas que l’élection soit pipée, non pas qu’on triche dans les urnes. Elle est pipée parce que les options sont définies d’avance.... [Lire la suite]
03 octobre 2015

Le réformisme, obstacle à la sortie des institutions bourgeoises et du capitalisme

« Les vieux partis réformistes, indique le texte, sociaux-démocrates ou staliniens ont disparu sans que le mouvement révolutionnaire ait été capable de gagner de l'influence de façon un tant soit peu significative au sein du mouvement ouvrier. Il ne pourra commencer à y parvenir que s'il cesse de se penser comme une opposition à ce  réformisme d'un autre temps pour se penser comme aile marchante d’un mouvement ouvrier au sein duquel nous voulons contribuer à reconstruire une conscience de classe. Nous ne nous définissons pas... [Lire la suite]
03 octobre 2015

Immanuel Wallerstein, " Nous sommes tous des migrants " !

« Les flux migratoires ont toujours existé, rappelle Immanuel Wallerstein. Leurs causes sont nombreuses : l’épuisement écologique de certains territoires, la recherche d’un niveau de vie plus élevé ou encore la fuite de populations chassées de leur région d’origine. De fait, si l’on remonte suffisamment loin dans le temps, aucun d’entre nous ne se trouve sur le sol de ses ancêtres. Nous sommes tous des migrants. Toute prétention à l’autochtonie constitue donc une négation de la réalité historique. Indéniablement, cette... [Lire la suite]