31 juillet 2015

Norbert Trenkle, critique du travail et critique du capitalisme...

« Autant la polémique contre le travail, indique Norbert Trenkle, comme principe social de coercition rencontre spontanément un fort écho (même auprès de gens qui, par ailleurs, se situent en dehors du discours de gauche), autant la critique radicale du travail qui la fonde (et les implications de cette critique) se heurte le plus souvent à une réticence violente, étant donné la mise en question qu’elle implique. Les attaques vont généralement dans deux directions. D’une part, on nous fait le reproche que la critique du travail... [Lire la suite]
31 juillet 2015

Groupe Krisis, le cadavre du travail domine la société !

« Autrefois, les hommes travaillaient pour gagner de l'argent. Aujourd'hui, l'État ne regarde pas à la dépense pour que des centaines de milliers d'hommes et de femmes simulent le travail disparu dans d'étranges "ateliers de formation" ou "entreprises d'insertion" afin de garder la forme pour des "emplois" qu'ils n'auront jamais. On invente toujours des "mesures" nouvelles et encore plus stupides simplement pour maintenir l'illusion que la machine sociale, qui tourne à vide, peut continuer à fonctionner indéfiniment. Plus la... [Lire la suite]
Posté par Michel Peyret à 10:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , ,
31 juillet 2015

Manifeste contre le travail, " Rien de nouveau sous le soleil ? "

« Nous n’avons évidemment pas la prétention de croire, indique Norbert Trenkle, que nous aurions développé notre critique du travail ex nihilo, dans un vide historique. Même si le mouvement ouvrier a été fondamentalement un mouvement pour la reconnaissance de la marchandise-force de travail et a contribué dans une large mesure à totaliser le travail comme principe social, cela ne signifie pas qu’il se soit borné à accepter les contraintes du procès de travail capitaliste. La critique du régime de commandement et de... [Lire la suite]